Klioutchevsky V.
 
 
 

amour
Les ressources de la faiblesse sont plus riches et imprévisibles que celles de la force : « L'homme aime tant qu'il peut ; la femme aime tant qu'elle veut » - Klioutchevsky - « Мужчина любит сколько может ; женщина любит сколько желает » - il est plus facile de munir le désir d'une volonté que la volonté - d'un désir.
élan,femme,force,valoir

amour
Aujourd'hui, ceux qui réussissent leur vie n'aiment pas l'art. « Qui aime l'art ? - celui qui a raté sa vie » - Klioutchevsky - « Искусство любят те, кому не удалась жизнь ». L'homme réussi ne peut même pas savoir ce que c'est que d'aimer, l'amour fou étant le goût des désastres délicieux. L'amour sage, lui, c'est savoir colorer sa vie tantôt de chutes, tantôt d'élans, à l'opposé de la platitude des hommes réussis.
art,défaite,élan,folie,platitude,vie

bien
Personne ne sait faire le Bien ; personne ne peut éviter de faire du Mal, en agissant au nom du Bien. Donc, ce vœu pieux : « Ce n'est celui qui sait faire le Bien qui est bon, mais celui qui ne sait pas faire le Mal » - Klioutchevsky - « Добрый человек не тот, кто умеет делать добро, а тот, кто не умеет делать зла » - est, hélas, irréalisable, ou bien il signifie, que l'homme bon n'existe pas.
action,mal

cité
L'histoire n'illustre aucun sens caché ni n'enseigne aucune leçon : « Les phénomènes historiques sont d'autant plus cohérents qu'ils sont moins spirituels » - Klioutchevsky - « Закономерность исторических явлений обратно пропорциональна их духовности ». Mais, tout comme la Bible, l'histoire fournit un vocabulaire. Chacun est libre d'écrire, par dessus les chiffres et les noms, en palimpseste, sa propre légende, représentative ou interprétative.
absurde,esprit,histoire,interprétation,mot,représentation

cité
Il y a deux seuls moyens d'éradiquer la misère : éliminer les millionnaires (recette jamais expérimentée) ou faire de l'indigence le lot de tous (recette bolchevique) - consciences enfin réveillées ou consciences abruties. Mais tous préfèrent l'entretenir, par l'indifférence ou par la bienfaisance. « Le but de la charité n'est pas d'en faire, mais de faire, qu'il n'y ait plus personne, qui en aurait besoin »* - Klioutchevsky - « Цель благотворительности не в том, чтобы благотворить, а в том, чтобы некому было благотворить ».
argent,honte,misère,russie

cité
Qu'il y ait des pauvres et des riches, tout le monde s'en fiche, mais qu'il y ait des gaspillages, ça émeut le dernier des citoyens ou des abbés. Toute ma vie, c'est une série de gaspillages (aux plus précieux des gains, je réservais mes faiblesses), je n'arrive pas à me débarrasser de la répugnance que m'inspire l'existence des riches et des pauvres. « Les riches m'embêtent non pas à cause de leur richesse, mais parce qu'ils font ressentir aux pauvres leur pauvreté » - Klioutchevsky - « Богатые вредны не тем, что они богаты, а тем, что заставляют бедных чувствовать свою бедность ».
argent,auteur,force,haine,hommes,justice,misère

hommes
Jadis, la science était au service de la cruauté : « Nous, avec notre science sans cœur, voici que nous croupissons dans la chair et le sang » - St Augustin - « Nos cum doctrinis nostris sine corde, ecce ubi volutamur in carne et sanguine » - aujourd'hui, elle apporte une paix d'âme et l'oubli de la chair. On ne sait plus où s'arrête la science et commence la conscience, ou bien comment elles se complètent : « La science n'est pas seulement le savoir, mais aussi la conscience, savoir comment s'en servir à bon escient » - Klioutchevsky - « Наука есть не только знание, но и сознание, уменье пользоваться знанием как следует ».
cœur,grandeur,retour,science

klioutchevsky v.
Есть люди, которые становятся скотами, как только начинают обращаться с ними, как с людьми.

Il y a des hommes, qui deviennent comme des bêtes, dès qu'on les traite en hommes.
hommes
Le progrès, c'est traiter les hommes – en robots, ce qu'alors, automatiquement, ils deviennent : les griffes se muant en boutons à appuyer. Seuls quelques rêveurs rétrogrades voudraient les traiter en anges, mais on manque désormais d'ailes.
ange,modernité,robot

intelligence
Déficience du réel, déficience du rêve - c'est la seconde qui est vraiment incurable. « Deux sortes d'imbéciles : les uns ne comprennent pas ce que tout le monde doit comprendre ; les autres comprennent ce que ne doit comprendre personne »* - Klioutchevsky - « Есть два рода дураков : одни не понимают того, что обязаны понимать все ; другие понимают то, чего не должен понимать никто ». Chez les intelligents, on relève des symptômes semblables : l'excès du réel ou l'excès du rêve - une plénitude banale ou un vide sacré.
réalité,rêve,sacré

proximité
Pour prier Dieu, il leur faut bâtir une église, donc, agir, renoncer à la prière, mais l'action, c'est le diable, la transaction. « Où Dieu bâtit une église, le diable y ajoute une taverne » - proverbe allemand - « Wo Gott eine Kirche baut, baut der Teufel eine Schenke daneben ». Parce que ce qui aurait dû n'être que quatre murs d'un homme libre et solitaire se transforme en foire d'esclaves. « À voir comment ils croient en Dieu donne envie de croire en Diable » - Klioutchevsky - « Смотря, как они веруют в Бога, хочется уверовать в чёрта », d'autant plus que le diable, semble-t-il, a ses propres anges, que le Sauveur voue, toutefois, à l'enfer comme le diable lui-même.
ange,argent,christianisme,consolation,filtre,liberté,mal,ouvert,solitude,universel

proximité
L'unique objet, dans lequel on puisse vivre la proximité la plus enthousiasmante et le lointain le plus angoissant - le visage de l'autre. Le regard, au sens propre, y prend l'allure d'un mystère sans fond. « On ne peut pas séparer le regard du visage » - Wittgenstein - « Den Blick kann man vom Gesicht nicht trennen ». Le visage est le miroir du cœur, ce pauvre cœur, choisi pour demeure par la machine, qui ne se contente plus de ses séjours dans les pieds, les mains et les cerveaux. Bientôt, les badges seront plus expressifs que les visages. « Jadis, on tenait à son visage et cachait son corps ; aujourd'hui, on s'occupe de son corps et oublie son visage » - Klioutchevsky - « Прежде дорожили лицом и скрывали тело, ныне ценят тело и равнодушны к лицу ».
action,angoisse,cœur,enthousiasme,mystère,raison,regard,robot,voix

russie
L'heure est à l'horizontalité ; les firmaments et les sous-sols restent en dehors des progrès de la robotisation. Le monde sera américain et chinois - ou rien. Le Russe, avec ses extrêmes verticaux, sera laissé au bord de la route, dans une impasse de plus. « En Russie, il n'y a pas de médiocrités : soit ce sont des génies solitaires, soit d'innombrables vauriens »* - Klioutchevsky - « В России нет средних талантов, а есть одинокие гении и миллионы никуда не годных людей ».
allemagne,amérique,bien,chine,cité,europe,force,hommes,mal,modernité,…

nietzsche f.
In Rußland gibt es eine Auswanderung der Intelligenz : so wirkt man dahin, das vom Geiste verlassene Vaterland zum vorgestreckten Drachen Asiens zu machen.

L'intelligence fuit la Russie ; ce qui contribue à faire de sa patrie, abandonnée par l'esprit, un dragon avancé de l'Asie.
russie
C'est l'un des rôles de l'intelligence que de prouver, que la tête n'a rien d'irremplaçable et de continuer à entretenir un bon feu ailleurs. Il est plus difficile d'avoir sa propre voix que sa propre cervelle. On prouve mieux son originalité par des caprices sentimentaux, que par des constructions mentales, où le robot moderne domine : « L'esprit russe brille le mieux dans des balivernes » - Klioutchevsky - « Русский ум ярче всего сказывается в глупостях ».
asie,éléments,élite,esprit,hommes,intelligence,modernité,raison,robot,voix

souffrance
Le bonheur, lui, est un produit de l'esprit ; c'est pourquoi, dans ce monde robotisé et sans âme, l'hilarité déferle dans les contrées desséchées, oublieuses des larmes. « Il suffit d'avoir de l'âme, pour que des douleurs surgissent »** - Klioutchevsky - « Было бы сердце, а печали найдутся ».
âme,bonheur,esprit,hommes,robot

souffrance
Le bonheur est question des certitudes faciles ; c'est pourquoi la canaille heureuse prolifère et la souffrance marque le front et l'âme de celui, rare, qui ignore les passerelles entre le bien dont on rêve et le bien que, soi-disant, on fait. « Ne pas comprendre si un homme est bon ou mauvais signifie, certainement, qu'il est malheureux »** - Klioutchevsky - « Когда не поймёшь, добрый ли человек или злой, можно смело сказать, что он - несчастный ».
action,âme,bassesse,bien,bonheur,rêve
Klioutchevsky V.